Recherche avancée

Accueil > Articles et témoignages > L'EEDD, un appui pour l'Agenda 21 de la Ville de Quetigny

Articles et témoignages

 

L'EEDD, un appui pour l'Agenda 21 de la Ville de Quetigny

Benoît Kubiak, en charge de l'Agenda 21, et Carolin Reischmann, en mission dans le cadre d'un VEFA (volontariat écologique franco-allemand), nous parlent de l'Agenda 21 de la Ville de Quetigny et de l'intérêt de l'EEDD dans ce programme d'actions.

 

Pour Philippe Schmitt, adjoint au maire délégué au développement soutenable, l’EEDD est un levier indispensable pour sensibiliser les habitants et faciliter l’appropriation par la population des actions prévues dans le cadre de l’Agenda 21. C’est d’ailleurs un volet à part entière de l’Agenda 21 de la Ville de Quetigny.

Une des premières actions prévues en matière d’EEDD dans l’Agenda 21 a été de lister les acteurs de l’EEDD œuvrant sur le territoire de Quetigny, de façon à les identifier et à rendre visibles leurs actions.

La Ville de Quetigny développe aussi un programme d’actions, dont une partie est mise en œuvre en propre par la Ville, notamment par Carolin, avec l’appui de certains services comme la bibliothèque. Une autre partie est confiée à des associations ou autoentrepreneurs professionnels de l’EEDD. L’objectif est l’accompagnement au changement et il est destiné à tous : enfants, adultes, professionnels…

A travers ce programme d’actions, la Ville de Quetigny poursuit deux objectifs :

  • Faire découvrir la ville aux habitants et les actions menées dans le cadre de l’Agenda 21.
  • Sensibiliser les acteurs et les agents de la ville pour développer certains projets.

Par exemple, au sein des services, des actions "petits déj" sur le thème de la mobilité ou du commerce équitable ont été récemment organisées. L’occasion de sensibiliser les collègues sur ces sujets du développement durable.

Sur le thème de la mobilité, vingt ateliers de petite réparation et de contrôle technique visuel de vélos, cette fois-ci ouverts à tous, ont été organisés en collaboration avec "la rustine". Ces ateliers ont eu lieu sur le marché le premier mercredi du mois, et dans chaque parc de la ville lors des vacances scolaires.

A destination des habitants de Quetigny, la ville organise tous les ans un marché bio. A cette occasion, les producteurs et les associations locales d’EEDD sont présentes. Cela permet de donner de la visibilité aux uns et aux autres.

 

 

En 2015, les actions d’éducation ont permis de toucher 980 personnes sur l’année, ce qui signifie qu’environ 10 % de la population de Quetigny a participé à une animation proposée par la Ville et a été sensibilisée dans le cadre de l’Agenda 21. Par ailleurs, 30 % des visiteurs du marché bio sont des Quetignois, soit environ un habitant sur cinq !

 

Des projets innovants dans le cadre du VEFA, volontariat écologique franco-allemand

Un volet de l’Agenda 21 est dédié à la solidarité internationale. Dans ce cadre, la Ville de Quetigny participe chaque année au dispositif VEFA (volontariat écologique franco-allemand), porté en France par l’association du même nom, qui permet à de jeunes allemands particulièrement intéressés par l’environnement de venir passer une année en France pour prendre part à un projet. La mairie gère ce dossier en partenariat avec les jardins familiaux et le comité de jumelage de la Ville. Le volontariat écologique permet d’accueillir des jeunes très motivés, avec une sensibilité forte, qui insufflent des projets innovants sur le territoire.

Carolin est la volontaire allemande accueillie cette année par la ville de Quetigny dans le cadre d’un VEFA. Elle travaille avec Benoit Kubiak, plus particulièrement sur le volet EEDD de l’Agenda 21 de la Ville. Elle est originaire de Mayence, dans le land de Rhénanie-Palatinat, jumelé avec la région Bourgogne-Franche-Comté. Elle a poursuivi des études de français et de maths (niveau master) et sera professeure en lycée à son retour en Allemagne.

L’écologie est une véritable passion pour elle, et elle souhaitait passer un an en France avant de commencer à enseigner. Sa mission est de sensibiliser les habitants de Quetigny au développement durable, à l’écologie et à l’environnement, dans le cadre de l’Agenda 21.

Pour cela, elle a une certaine liberté pour développer les actions qui lui tiennent à cœur. Par exemple, passionnée par le compostage, elle a suivi une formation de maître-composteur avec l’association Arborescence et vient maintenant en appui aux jardiniers de l’association des jardins familiaux. Elle anime également des stands pour faire découvrir le compostage aux habitants, avec le centre social et culturel Léo Lagrange.

Avec le centre de loisirs de Quetigny, elle a aussi développé une action pour sensibiliser les enfants au recyclage à travers une activité autour du papier recyclé. Les enfants ont fabriqué leur propre papier recyclé et ont ensuite confectionné des cartes de Noël qu’ils ont vendu lors du marché de Noël. La somme récoltée servira ensuite à créer un sentier "pieds nus", au sein des jardins familiaux de Quetigny. Les enfants du centre de loisirs et du centre Léo Lagrange bénéficieront de ce sentier, qu’ils pourront parcourir avec Carolin ou l’animatrice du centre.

Carolin aime bien ces "projets ronds", c’est-à-dire initiés par les enfants (en fabriquant et en vendant les cartes) qui en sont ensuite les bénéficiaires.

Pour le sentier "pieds nus", Carolin prévoit d’utiliser des matériaux naturels ou de récupération, dans un souci de cohérence. Il sera construit avec des palettes de récupération et rempli avec du sable, du foin, des feuilles mortes, des bouchons de liège… Et Carolin l’imagine non pas linéaire, mais plutôt rond. L’inauguration du sentier est prévue en juin 2018.

A la question "Trouves-tu une sensibilité environnementale différente entre la France et l’Allemagne ?", la réponse est oui. Par exemple, en Allemagne, le compostage se fait en porte-à-porte et tout le monde composte. Il y a aussi une grande différence dans la pratique du vélo. En Allemagne, tout le monde se déplace à vélo et ce mode de déplacement est vu comme étant plutôt "cool", ce qui n’est pas le cas en France. Autre surprise pour Carolin : dans les écoles de France, le tri n’est pas systématique. En Allemagne, il y a au moins trois poubelles dans chaque école… Et en Allemagne, les jardins d’enfants "dans la forêt" et "écoles du dehors*" sont bien plus développés qu’en France.

 

* Pour en savoir plus sur les écoles du dehors, vous pouvez consulter l’article du portail de l’EEDD consacré à l’école du dehors d’une école maternelle de Strasbourg :
L'école du dehors, une belle experience par Serge Hygen, chargé de missions à Eco-conseil
 

Crédits photos : Ville de Quetigny

 

Agenda 21 de la Ville de Quetigny

Vous pouvez consulter le programme des actions et les documents relatifs à l'Agenda 21 sur le site Internet de la Ville.

Ville de Quetigny_Agenda-21

Pour plus d'informations, vous pouvez contacter les personnes en charge de l'Agenda 21 :

agenda21@quetigny.fr ou volontaire-agenda21@quetigny.fr

 

La rustine

La rustine est un atelier associatif de réparation de vélos à Dijon, qui a pour missions :

  • l'apprentissage de la réparation et de l'entretien de vélos ;
  • l'auto-réparation de vélos ;
  • la réutilisation, notamment artistique ou pratique, de matériaux et objets de récupération ;
  • et plus généralement toute activité et service liés au recyclage, réparation, entretien, usage et promotion du vélo, et toute activité et service liés à la récupération, réutilisation et recyclage de matériaux et d'objets.

 

L'association VEFA

L’association VEFA à Dijon est coordinatrice du projet de volontariat franco-allemand en France.

Elle a été fondée en 2009 par la Maison de Rhénanie-Palatinat, l’Union pour la Coopération Bourgogne/Rhénanie-Palatinat (UCBRP), la Fédération des maisons franco-allemandes et le Service volontaire des associations pour la protection de l’environnement en Rhénanie-Palatinat (FÖJ-KUR).

Avec son partenaire allemand le FÖJ-KUR, l’association VEFA participe au projet "Volontariat franco-allemand", un programme d'échanges pour des jeunes volontaires d'Allemagne et de France.

Ce programme est soutenu par les deux ministères de la Jeunesse et par l'Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ). Le but étant de construire des partenariats franco-allemands entre volontaires, les "tandems", et de proposer des séminaires franco-allemands.


© Portail de l'EEDD en Bourgogne Franche-Comté - Contact - Financeurs  - Infos légales - Crédits - Plan du site