Recherche avancée

Accueil > Articles et témoignages > "La folle histoire des corridors"

Articles et témoignages

 

"La folle histoire des corridors"

Un jeu de plateau ludique qui interroge sur les aménagements du territoire

Témoignage de Christine Bobin, Professeur de SVT au collège Saint-Exupéry de Montceau-les-Mines

Qui êtes-vous?

Je suis professeur de Sciences de la Vie et de la Terre au collège Saint-Exupéry de Montceau-les-Mines, je suis également correspondante académique EDD pour la Saône-et-Loire. Dans ce cadre, j'ai pour mission d’informer et soutenir les enseignants du département dans la conduite de projets de développement durable dans les établissements, en relation avec la politique nationale et le projet académique ; d’impulser des actions éducatives et pédagogiques en lien avec le réseau des partenaires ou encore de valoriser les expériences éducatives et pédagogiques innovantes menées dans les établissements.

Vous avez adapté une fiche activité réalisée par la FRAPNA, qui figure maintenant dans le guide pédagogique « Trame verte et bleue, faut que ça maille » dont la réalisation est coordonnée par Alterre Bourgogne. L’activité s’intitule « La folle histoire des corridors ».  De quoi s’agit-il ?

Il s'agit d'un outil de sensibilisation clé en main qui permet de comprendre la notion de corridors écologiques en suivant l’aménagement d’un espace qui se développe au rythme de la croissance économique d’un village rural. Sur une période de 50 ans, toutes les étapes du développement territorial sont abordées : infrastructures routières et ferroviaires, zones d’activités économiques et de loisirs, étalement urbain, emprise sur les terres cultivées…

L'objectif de l'activité est de comprendre les effets de l’aménagement du territoire sur la capacité des espèces à se déplacer dans un environnement de plus en plus anthropisé, entraînant morcellement, disparition de certains milieux favorables ou encore présence d’obstacles infranchissables pour la faune et la flore.


En quoi consiste cette activité ? A quel public s'adresse-t-elle?

L’activité s’appuie sur un jeu de plateau, sur lequel on ajoute différents éléments, à la façon d’un puzzle, tout au long du déroulement de l’activité. Après un repérage des différents milieux de vie occupés par les espèces animales et végétales de la biodiversité ordinaire, chaque nouvelle pièce du puzzle montre l’impact des aménagements humains sur les déplacements de ces espèces qui doivent assurer leurs besoins vitaux tels que la reproduction, l’alimentation ou encore la recherche d’un nouveau territoire.

J’ai adapté la fiche de la FRAPNA pour un public de collégiens et lycéens (version longue) ou pour le cycle 3 (version courte). L’activité est proposée en deux versions, selon le temps à y consacrer.

L’activité en version longue a été testée avec mes élèves de 5ème, en classe entière, dans le cadre d’un Itinéraire de découverte traitant de la problématique de la continuité de la trame verte à différentes échelles de territoires. En prolongement, un travail sera conduit sur l’aménagement de l’ancien parc minier à ciel ouvert et de l’histoire de la ville de Montceau, ville qui a fêté ses 150 ans en 2006 et qui s’est construite autour de l’exploitation du charbon.

Il s’agira alors de réfléchir aux nouveaux aménagements à mettre en place pour favoriser la reconnexion des milieux et diminuer l’impact de l’Homme sur son environnement.

Plus concrètement,  l’objectif est de faire émerger l’idée que chacun peut agir à son niveau, en milieu urbain, pour permettre la circulation des espèces, qu’elles soient animales ou végétales et de donner des pistes d’aménagements dans sa structure, son jardin ou sur son balcon.

Avec des lycéens, une reconstitution de l’histoire de sa ville peut être envisagée, à l’aide de documents d’urbanisme, avec, pourquoi pas, des propositions de reconnexion de la trame verte et bleue à déposer  auprès du Conseil municipal ou du Conseil des Sages.


Avez-vous des recommandations à faire sur cette activité?

Dans le cadre d’un projet collectif, on peut imaginer inclure cette activité dans une séquence scientifique du cycle 3 (« Les êtres vivants dans leur environnement » ou « Environnement et développement durable ») avec enquête sur les conditions d’accueil de la faune dans sa structure ou aux abords et pistes d’aménagements possibles.

Au collège, les programmes de SVT, de géographie et d’éducation civique permettent de croiser les approches et de travailler en pédagogie de projet soit sur des temps dédiés (comme les IDD, en co-animation) ou sur le temps de cours après concertation au sein des équipes pédagogiques, ce qui laisse le champ libre à toutes autres disciplines souhaitant s’investir dans le projet.

C’est aussi l’occasion de développer des partenariats avec les collectivités ou les associations à l’échelle de son territoire et de prendre connaissance des politiques territoriales mises en œuvre,  sur la biodiversité notamment.

Même si cela reste une activité « papier », elle est à mon sens le point de départ de toute une série d’expérimentations à réaliser dans sa structure : création d’une mare pédagogique, d’un jardin au naturel, construction d'une maquette de la ville du futur avec en perspective la restauration de la  trame verte et bleue…

Elle permet d’aller sur le terrain afin d’identifier les freins aux déplacements des espèces ou d’interroger les personnels œuvrant pour l’aménagement de l’espace.

En clair,  «La folle histoire des corridors » est une formidable boîte à trésors, qui saura être le déclencheur d’une multitude de projets pour celles ou ceux qui auront pris le temps de s’intéresser à la place de l’Homme dans son environnement.

 

L’activité « la folle histoire des corridors » fait partie des activités proposées dans le guide pédagogique « Trames vertes et bleues, faut que ça maille ! » dont la réalisation est coordonnée par Alterre Bourgogne.

Retrouvez cette fiche-activité dans le guide pédagogique « Trames vertes et bleues, faut que ça maille ! »

 

Dernière mise à jour le 05.07.2017

Les campagnes de l'EEDD

 

Les partenaires du SFFERE ont choisi de s’intéresser aux Trames vertes et bleues dans le cadre des Campagnes de l’EEDD 2013/2015 :

 

En savoir plus sur les Campagnes de l’EEDD « Trames vertes et bleues : faut que ça maille ! »


© Plate-forme de l'EEDD en Bourgogne - Contact - Financeurs  - Infos légales - Crédits - Plan du site